Comment sortir gagnante de la crise

avec son entreprise

publié par Stef l'expert le 08 mai 2020

Sondage déconfinement

Le cabinet ENGLER + associés vous présente son étude de marché auprès d’un échantillon de 700 personnes entre 25 et 55 ans, réalisée le 30 avril 2020 par happydemics, société spécialisée dans les études marketing, startup et spécialiste du sondage mobile personnalisable.

Résumée

De notre étude sort clairement qu’une entreprise, qui veut bien sortir de la crise du coronavirus, doit faire des efforts pour tenir compte de la nouvelle donne sanitaire. Les clients attendent pour 58%, que les magasins proposent des protections et une organisation du « parcours client » qui les rassure. 51 % attendent des offres « sans contact » pour ne pas devoir se préoccuper d’une éventuelle possibilité de contagion lors des courses.

Par contre seul 2 % accepteraient de payer pour une désinfection régulière des locaux des entreprises.

Si la préoccupation sanitaire est largement majoritaire, 27 % des personnes interrogées ont tout de même répondu qu’ils n’attendent pas de changement. Ils veulent continuer à utiliser les mêmes services et méthodes de distribution qu’avant la crise.

Pas de difficulté particulière pour gérer ses finances pendant le confinement

Les français sont déjà 64 % à gérer leurs finances avec un logiciel de gestion ou une application sur leur smartphone. Seulement 16 % utilisent encore un support papier. Cela montre l’importance des solutions logicielles pour assister les ménages dans leur gestion.

résultat question 2 résultat question 2

Grace à ce taux d’équipement par des solutions électroniques, 49 % des ménages ont accès à l’ensemble de leurs documents financiers pendant la crise du coronavirus et en période de confinement. Mais 51 % éprouvent des difficultés et n’ont plus accès à l’ensemble de leurs documents. Apparemment ils ne s’en préoccupent pas trop car seulement 12 % disent de vouloir changer leurs habitudes pour gagner la maîtrise complète de leur gestion financière à tout moment.

Quels changements attendus au déconfinement ?

Interroger sur leurs intentions lors du déconfinement, les français répondent pour 27 % qu’ils s’attendent à ce que des entreprises vont fermer et être remplacées par des services sur Internet.

résultat question 4 résultat question 4

La confiance dans le sérieux des entreprises qui utilisent Internet pour commercialiser leurs produits et service est importante. Seulement 5 % déclarent que, selon eux, les services sur Internet ne sont pas fiables.

Malgré cette tendance vers le service à distance et dématérialisé, l’interaction avec des personnes dans les entreprises reste importante. Seulement 14 % des personnes interrogées pensent que le contact humain avec les entreprises perdra son attrait.

Comment sortir gagnants de la crise

Le sondage montre clairement les stratégies payantes que doivent adopter les entreprises pour garder, voir agrandir leur part de marché d’avant la crise du coronavirus.

  1. Réinventer son magasin et tenir compte du risque COVID
    Les clients déconfinés font très attention aux protections installées et à l’organisation du « parcours client » au sein du magasin. Une attention particulière, voir des investissements dans des installations barrière, sont impératifs pour 58 % des personnes sondées.
  2. Offrir des solutions sans risque de contagion, comme la commande dématérialisées et le drive
    51 % attendent des offres « sans contact » pour ne pas devoir se préoccuper d’une éventuelle possibilité de contagion lors des courses.
  3. Proposer un service de livraison à domicile
    Dans la même direction va le souhait des français de pouvoir choisir la livraison à domicile des produits commandés. Une autre façon d’éviter les risques de contagion. 27 % voudraient ne plus se déplacer en magasin mais pouvoir recevoir leur commande directement chez eux.

Si la préoccupation sanitaire est largement majoritaire, 27 % des personnes interrogées ont tout de même répondu qu’ils n’attendent pas de changement. Ils veulent continuer à utiliser les mêmes services et méthodes de distribution qu’avant la crise.

résultat question 5 résultat question 5

Et 5 % de l’échantillon représentatif ne veux pas faire attention aux barrières de protection. Ces personnes disent qu’elles préfèrent des magasins qui ne mettront aucune barrière de protection.

Les entreprises devront investir dans des installations de protection. Le nouveau parcours clients ne sera pas gratuit. Cependant les clients ne sont pas prêts à honorer les efforts des entreprises financièrement. Seulement 2 % déclarent d’accepter de payer pour une désinfections régulière des locaux des entreprises.

La plateforme happydemics

Ce sondage a été entièrement réalisé sur Logo Happydemics
société spécialisée dans les études marketing

Je voudrais remercier toute l’équipe pour son conseil avisé et le soutien technique dans la réalisation du sondage. Des renseignements obtenus m’aident à réorienter mon offre pour les jours après le confinement.

Quelques mots sur mon expérience avec la plateforme happydemics :

J’apprécie particulièrement le côté simplicité/agilité de leur environnement de travail. On créée son compte, on renseigne les données permanents de sa société (nom adresse …) et on peut tout de suite commencer à formuler ses questions. Pas besoin d’attendre un rdv avec un consultant ou de rédiger un cahier de charge.

On est maître de son questionnaire de A à Z. Comme vous pouvez constater, la valeur des résultats dégagés est excellente